Tuto: Porte monnaie vintage

Je vais bien commencer l’année et vous proposer un super tuto qui déchire ! 

Le vintage c’est la vie, le vintage c’est la mode, on aime le vintage nous allons donc faire :

Un porte monnaie vintage !

(comme le titre de cet article l’indique) 

 

Temps de réalisation: 1h.

Difficulté: simple

Pour cela il vous faudra :

img_9119

Facultatif : Vlieseline thermocollante si vous voulez plus de rigidité.

 

Le patron à l’ancienne 🙂  est ici.

Vous avez plus qu’à le découper, les coutures sont comprises (0,5 cm).

  • Plier le tissu en deux, poser le gabarit sur le pli, optimiser le placement de celui-ci pour gagner en tissu. Tracer le contour et couper.
  • Plier le premier morceau de tissu endroit contre endroit et coudre de A à B puis de D à C.

img_9126

  • Aplatir DE sur EF et AH sur GH, coudre de façon à former les angles.
  • Recommencer le même procéder avec le 2ème tissu.
  • Assembler endroit contre endroit la doublure et l’extérieure.

img_9138

  • Coudre le tour CBC en laissant une petite ouverture pour le retourner.

 

  • Retourner, repasser pour aplatir l’arrondi.

img_9144

  • Dernière étape le positionnement du fermoir : Je vous conseille de commencer par coudre les côtés  du porte monnaie pour bien le maintenir (au fil de nylon transparent, je trouve ça plus jolie car les coutures sont plus discrètes) , ainsi il sera plus simple de coudre le pourtour du fermoir (si vous trouvez que c’est un peu juste, n’hésitez pas à tirer un peu sur le tissu quand vous cousez le pourtour de celui-ci).

image1

Et voilà votre porte monnaie vintage est prêt,  vous pouvez désormais faire votre crâneuse avec votre pièce unique, stylée et le remplir de billets..de Monopoly :p

Une petite photo avec ma main magnifique pour vous faire une idée de la taille du porte monnaie.

img_9369

Vous pouvez trouver les fournitures utilisées sur le site de Créavea.

(En plus c’est les soldes).

N’hésitez pas à poster vos réalisations !

Bonne réalisation.

Le petit Chaperon-Rouge

Il y a deux ans, Zoé avait un an,  et je me suis dit « ma fille est quand même grande pour son âge, pourquoi ne pas lui faire un manteau pour cet hiver !? »

Bon, je ne sais pas si mon questionnement et mon illumination étaient dans ce sens mais bon le fond y est… (Eh oui je me parle souvent à moi même). Et voilà que je sors un de mes nombreux livres de « petites coutures pour enfants chéris » (enfants insupportables oui !)

Bref, le livre en question est celui-ci « Intemporels pour enfants ».

intemporel enfant

« Petites coutures simples et efficaces », je me suis dit qu’en une journée c’est bouclé!

Hé bien, je vous le dit « NON CE N’EST PAS BOUCLE EN 1 JOURNEE !!! » J’ai mis deux ans…

Je pense (enfin j’espère) ne pas être la seule à mettre de coté un ouvrage quand celui-ci la saoule car ça ne va pas aussi rapidement et sans aléas qu’on voudrait ? Oui ? Non ?

Moi oui, je suis comme ça ! Et ma mère aussi ! je dois tenir ça d’elle.

Donc, ce jeudi 1er Octobre 2015 (deux ans plus tard), j’ai eu l’illumination de la semaine !!!

Je n’en pouvais plus de voir ce manteau inachevé, la doublure pendante. J’avais l’impression qu’à chaque fois que je passais devant il m’appelait au secours : « FINIS-MOI PAR PITIÉ !»

Alors, je me suis foutue un coup de pied dans l’arrière train et je me suis dit « Mais c’est bien sûr ! » et voilà, j’ai enfin réussi à cacher la merdouille que j’avais fait avec la doublure de la capuche et poser cette satanée doublure.

Franchement, ce n’était rien mais quand ça me saoule, que je défais plusieurs fois un ouvrage qui est d’une simplicité, ça me rend dingue et je baisse les bras! Enfin sur le moment, je me dis que je reprendrais quand je me calmerais mais au fond de moi je sais ! Je sais que c’est pour le laisser une durée indéterminée sur un ceintre accroché à une poignée de porte…

Le petit Chaperon-Rouge manteau enfant cousu main

Enfin, je l’ai essayé à Zoé et j’avais bien fait de le commencer deux ans auparavant car il est pile-poil à sa taille! En gros c’est maintenant ou jamais! Manque plus que les ourlets et les boutons 🙂

La robe bouton

Voici une petite robe qui m’a fait douter de moi pendant une semaine.

Je vous explique, le mardi 20 septembre, c’était la photo de classe de Zoé, du coup je me suis dit qu’il fallait absolument que je lui fasse quelque chose… Une robe vintage comme j’aime bien!

Hop, je sors mon livre que j’ai acheté il y a un an environ et je me dis que la petite robe de la couverture serait top pour Zoé ! Les tailles commencent à partir de 4 ans donc nickel, Zoé mets du 4 anscouture vintage enfants

Je déplie les patrons, je reproduis le tout en marquant bien les petits détails d’assemblage. Je pose sur mon tissu, jusque là tout va bien et il faut dire que la coupe et le montage sont assez simple donc aucun souci.

Je surfile le tout comme  indiqué dans les explications.

Je commence à monter le haut, les manches, le col puis le bas…LE BAS !!!

J’ai réfléchis pendant une semaine pour comprendre pourquoi ça ne collait pas !

J’ai pourtant déjà monté des choses beaucoup plus difficiles que ça !

La semaine dernière je descends dans mon atelier, on etait à J- une semaine de la photo, il fallait que je me dépêche. Je me suis lancée un défi à moi-même : finir tout ce que je commence (huhuhuhuh) et là… au bout de 36.000 essais, je fini par comprendre (enfin sans vraiment trop comprendre), et je monte le bas avec le haut. Je pique, je regarde…

Je suis contente de moi et je me dis à voix haute « je vais quand même l’essayer à Zoé »

Désespoirs! (qui rime avec poire) comment dire… C‘EST TROP GRAND! Enfin TROP LARGE!

Du coup, je suis partie chez Okaïdi me venger !

CoLa robe boutonté défi, ZERO: car il me reste encore les ourlets à faire, poser les boutons et histoire de personnaliser la robe, je vais peut-etre y ajouter des petits trucs rigolos comme des yoyos en tissus…mais bon, le tissu est déjà un peu bariolé et ce n’est peut-être pas l’idée du siècle si je veux qu’elle la mette un jour.